Décisions du conseil d’administration du 17 mai 2017

Article mis à jour le 18/05/2017

Le conseil d’administration de l’Office de l’eau Réunion s’est réuni ce mercredi 17 mai 2017 sous l’égide de M. Patrick Malet, conseiller départemental délégué à l’eau. Cette séance a été l’occasion pour le conseil de prendre notamment acte du rapport d’activités de l’année 2016 mais aussi d’examiner les nouvelles demandes de subvention dans le cadre du programme pluriannuel d’aides (PPA) 2016-2021.

Le premier Conseil d’Administration de l’année 2017 a examiné et validé quatorze demandes de subvention. La CASUD voit la création d’une station de potabilisation cofinancée à hauteur de 798 672 euros, permettant ainsi d’améliorer la qualité de l’eau distribuée à plus de la moitié des abonnés de la commune de L’Entre-Deux. Cette subvention confirme de nouveau la priorité donnée par les services publics d’eau à l’amélioration de la qualité de l’eau distribuée sur le territoire.

Afin de préserver la ressource en eau et satisfaire aux usages, l’Office de l’eau Réunion accompagne la commune de Saint-Denis à hauteur de 378 190 euros pour l’aménagement d’une passe à poisson, la rénovation d’ouvrages d’adduction et la mise en place d’une télégestion, dans le cadre d’une vaste opération de réhabilitation du captage d’eau potable de la rivière Saint-Denis. L’établissement finance également la commune de Saint-Benoît, pour la réhabilitation de l’un de ses réservoirs d’eau, ainsi que pour la réalisation de travaux d’extension du réseau d’eau potable à hauteur respectivement de 28 893 euros et 10 877 euros. La commune de Trois-Bassins bénéficie d’une subvention à hauteur de 58 869 euros pour la fourniture et la pose de réducteurs de pression et de compteurs de sectorisation sur son réseau d’eau potable. L’Office de l’eau Réunion soutient également des projets d’entreprise visant à économiser la consommation en eau. Dans ce cadre, la société ECOWASH TRUCK s’est vue attribuer une subvention de 28 918 euros pour la mise en place d’un système de recyclage des eaux installé dans un centre de lavage dédié aux véhicules industriels.

En vue de lutter contre les pollutions, la commune de Saint-Leu voit la mise à jour de son schéma directeur d’eaux usées aidée à hauteur de 21 024 euros. Dans ce même objectif, la commune des Avirons bénéficie d’une subvention de 143 813 euros pour l’extension du réseau d’eaux usées de la route du Tévelave. L’établissement soutient financièrement la Chambre d’agriculture à poursuivre son action dans le domaine des collectes de déchets dangereux générés lors de l’utilisation de produits phytosanitaires. La subvention s’élève à 5 701 euros. Enfin, l’établissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricole (EPLEFPA) s’est vu attribuer une subvention de 10 350 euros, pour la réalisation de supports de communication et d’un séminaire de formation autour des enjeux liés à l’interdiction de l’usage des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces publics au 1er janvier 2017 (Loi Labbé). A travers son action, l’EPLEFPA souhaite également sensibiliser les jardiniers amateurs, à qui la vente de pesticides sera interdite au 1er janvier 2019.

La première séance de l’année a donc permis d’attribuer plus de 1 485 000 euros aux projets développés sur le territoire.

Par ailleurs, le règlement général du programme pluriannuel d’aides (PPA) 2016-2021 a fait l’objet d’un assouplissement relatif aux règles de cumul d’aides publiques. Par cet acte, l’Office de l’eau Réunion permet l’intervention d’autres financeurs dans les projets qu’il soutient.