Budget

Article mis à jour le 16/06/2020 par Damien PAYET

Exercice 2020

Le budget primitif de l’Office de l’eau Réunion pour l’année 2020 est complété par l’adoption du budget supplémentaire le 03 juin 2020. Le budget globalisé de 2020 représente un montant global de 79,46 millions d’euros.

Budget globalisé 2020

98% des recettes proviennent du produit des redevances.

La redistribution représente respectivement 4,15% des dépenses de la section de fonctionnement et 98,65% des dépenses de la section d’investissement.

Les dépenses de personnel représentent 6,73% des dépenses de fonctionnement.

La ventilation des prévisions de dépenses et des recettes, hors opération d'ordre de section à section (amortissement et virement) et y compris « reste à réaliser » de la section d’investissement, est établie comme suit :

Ventilation 2020

Répartitions 2020

Répartitions 2020

Le budget primitif des autorisations de programme (AP) et des autorisations d’engagement (AE) a également été complété par des crédits de paiement supplémentaires.

L’autorisation de programme pour la création du siège de l’Office de l’eau Réunion est maintenue pour un montant de 1 million d’euros et les enveloppes d’aides financières du cycle 2016-2021 sont augmentées de 253.320,79€.

Aides financières

Le montant actualisé dédié aux aides financières pour le cycle 2016-2021 est de 50,67 millions d’euros.

Les crédits de paiement pour payer les subventions attribuées au cours du cycle 2010-2015 du programme pluriannuel du bassin porté par l’Office, sont aussi provisionnés au budget 2020.

Le budget de l’Office traduit la mise en œuvre financière des orientations du programme pluriannuel d’intervention du bassin 2016-2021, lui-même orienté par le schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux. Le budget est majoritairement financé par le produit des redevances d’usage de l’eau. Pour la mise en œuvre de la politique de l’établissement, l’intervention financière de l’Office de l’eau est caractérisée par deux modalités d’actions :

     

  • les interventions financières directes menées en régie ou par marché de service ; l’ensemble des charges de fonctionnement de la structure relatives aux moyens humains et techniques ainsi que les investissements directement liés à la mise en œuvre des missions entrent dans cette modalité d’action pour un montant évalué à 25,90 millions d’euros pour la période 2016-2021 ;

  • pour le cycle 2016-2021, 50,67 millions d’euros sont dédiés à appuyer les opérateurs sous forme de subventions.

  •