Décisions du conseil d’administration du 24 février 2016

Article mis à jour le 23/02/2017

Le conseil d’administration de l’Office de l’eau Réunion s’est réuni le 24 février 2016 sous l'égide de son Président délégué, le conseiller départemental M. Patrick Malet. Cette séance a été l’occasion pour le conseil de prendre notamment acte du rapport d’activités de l’année 2015 mais aussi de valider les nouvelles demandes de subvention dans le cadre du programme pluriannuel d’aides (PPA) 2016-2021.

Le rapport d'activité 2015

Les conditions d’attribution des aides financières dans le cadre du PPA 2016-2021 ont fait l’objet de quelques ajustements, que ce soit en termes de catégorie de bénéficiaires ou de critères d’éligibilité. Par ailleurs, l’établissement public rattaché au Département, a accepté de financer quatre projets. Les communes de Saint-Leu, Saint-Louis et Petite-Ile ont reçu respectivement 94 900 euros, 12 150 euros et 21 000 euros pour la mise à jour de leur schéma directeur d’alimentation en eau potable. La commune de Trois-Bassins a bénéficié quant à elle d’une subvention de  29 000 euros pour le renouvellement de canalisations d’eau potable de la rue du kiosque.

Pour rappel, une enveloppe prévisionnelle de 42,15 millions d’euros pour la période 2016-2021 a été votée en décembre 2015 afin d’aider les collectivités locales, les établissements publics, les industriels, les agriculteurs et les associations à mener à bien leurs projets s’inscrivant dans les objectifs suivants : rétablir et préserver les milieux aquatiques ; préserver durablement la ressource en eau ; satisfaire durablement à tous les usages de l’eau ; lutter contre les pollutions ; promouvoir les enjeux de l’eau pour leur appropriation par tous.

Le conseil d’administration s’est également prononcé favorablement pour la réalisation d’un programme d’appui de Ifremer délégation Océan indien auprès de l’Office de l’eau Réunion pour la surveillance des eaux littorales sur la période 2016-2017. En effet, l’Office de l’eau est chargé de la production des données de surveillance des eaux côtières au titre de la Directive cadre sur l’eau, tandis que Ifremer est le référent technique dans ce domaine et à ce titre développe des outils d’observation, cadre les méthodes de surveillance et gère des bases de données océanographiques.

 

Journée mondiale de l'eau

 

À voir aussi :